volle potentieel van je medewerkers_433

Utilisez-vous tout le potentiel de vos collaborateurs? Il est essentiel de l’exploiter. En effet, miser sur l’engagement et le potentiel favorise le bonheur au travail de votre personnel et permet de soutenir à 100% les objectifs de votre entreprise. Comment? Nous partageons avec vous une approche qui permet une collaboration entre le travailleur et le manager.
 

utiliser tout le potentiel: un double avantage

  1. plus de bonheur au travail
    vos collaborateurs sont engagés, trouvent plus de sens dans leur travail et reçoivent l’autonomie à laquelle ils aspirent tant
  2. de meilleurs résultats
    une plus grande productivité, une meilleure qualité, une plus grande part de marché, plus de bénéfices
     

les entreprises d’aujourd'hui exploitent-elles pleinement le potentiel de leurs collaborateurs?

Exploiter pleinement son potentiel, c’est une question de volonté et de capacité. Dans quelle mesure suis-je capable d’utiliser mon potentiel? Et dans quelle mesure ai-je envie de le faire? En effet, la volonté est liée à la capacité.
Et pour vous: cela apporte beaucoup plus de satisfaction et d’envie de relever un défi passionnant, plutôt qu’une tâche que vous pouvez faire les yeux fermés avec une main dans le dos.

Si vous demandez à Nafi Thiam de sauter à 1,20 mètre, cela ne suscitera sans doute pas beaucoup d’enthousiasme. Mettez par contre la barre à 2 mètres ...

Frans van de Ven, executive coach & talent strategy advisor chez Randstad RiseSmart

Que disent les chiffrent sur le ‘vouloir’ et le ‘pouvoir’:

  • dans le monde: selon l’étude annuelle de Gallup, près de 80% des collaborateurs sont modérément voire pas du tout engagés. Ils sont même 10 à 15 % à être actively disengaged. ‘Désengagés’ du travail donc. 
  • dans notre pays: selon l’étude, moins de 30 % de tous les collaborateurs ont le sentiment que leurs compétences sont pleinement exploitées.  

Conclusion: il reste encore beaucoup de marge pour travailler sur la notion de vouloir et pouvoir.
 

comment faire en sorte que vos collaborateurs deviennent la meilleure version d’eux-mêmes?

Le plus important: l’exploitation du potentiel est une responsabilité partagée. Le collaborateur et le manager doivent y travailler.

1. laissez vos collaborateurs exercer leur leadership personnel

Sur la base de ces trois questions:

  • en quoi suis-je doué(e)? Est-ce que je mise suffisamment là-dessus aujourd’hui?
  • qu’est-ce que je veux? Est-ce que je me concentre sur les choses qui me donnent le plus d’énergie?
  • qui suis-je? Quelles sont les tâches qui me conviennent? Quelle méthode de travail me convient?

Celui ou celle qui peut répondre à ces questions peut adapter son travail au mieux et devenir la meilleure version de lui-même/elle-même. C’est à vos collaborateurs de partager et discuter ces réponses avec leur manager.
 

2. encouragez vos managers à laisser de la marge

Pour que le leadership personnel fonctionne, les managers doivent l’autoriser. Il faut donc trouver le parfait équilibre entre autonomie et contrôle. Et dresser un cadre réalisable et réaliste pour le collaborateur et le manager.

Il faut un cadre mais c’est souvent là que le bât blesse. Certains managers placent le cadre de manière trop étroite. Les collaborateurs ne pourront alors pas exploiter pleinement leur potentiel car ils seront ‘enfermés’. À l’inverse, un cadre trop large ne donne aucune direction et démotive.

Frans van de Ven, executive coach & talent strategy advisor chez Randstad RiseSmart

De quoi mes collaborateurs ont-ils besoin? De quel contrôle ai-je besoin? Encouragez vos managers à réfléchir à ces questions.
 

3. amenez la discussion entre le collaborateur et le manager

Quel est le terrain de jeu? Quelles sont les règles de base? Il est important que le collaborateur et le manager déterminent ensemble le degré d’autonomie.
La taille du terrain de jeu dépend du collaborateur et de la situation. Certains collaborateurs travaillent mieux lorsqu’ils ont beaucoup d’autonomie. D’autres ont besoin de plus de coaching ou d’orientation. Un collaborateur qui fait preuve de leadership personnel, est capable de dire ce qui fonctionne le mieux pour lui.
La définition du terrain de jeu est un processus constant, car la situation peut changer, les personnes avec lesquelles vous travaillez aussi. Laissez donc le manager et le collaborateur vérifier régulièrement si le cadre et le soutien sont encore bons.

Laisser vos collaborateurs devenir la meilleure version d’eux-mêmes? Je ne plaide pas pour une hiérarchie stricte ou une autonomie totale mais pour une approche où les maîtres-mots sont leadership personnel et travail sur mesure.

Frans van de Ven, executive coach & talent strategy advisor chez Randstad RiseSmart

Résultat: des collaborateurs qui exploitent pleinement leur potentiel et qui, par conséquent, veulent s’impliquer pour votre entreprise. Et des managers qui ne prennent pas tout pour acquis, mais donnent à leurs collaborateurs l’autonomie dont ils ont besoin.

 

Frans van de Ven a écrit le livre ‘Tout le monde peut diriger’. Vous y trouverez des conseils et des exemples pratiques pour travailler concrètement sur le leadership personnel.

Iedereen kan leiden

en savoir plus?

contactez-nous
19 Novembre 2021

parler à un expert.

découvrez ce que RiseSmart peut apporter à votre organisation et à vos employés.

contactez-nous